Méthodologie d’intervention

Depuis quelques temps la question de l’analyse de la pratique professionnelle dans les secteurs social, médico-social, hospitalier, voire scolaire, resurgit. On ressent bien la nécessité pour les équipes de lieux d’élaboration de ce que les professionnels engagent dans la relation à l’usager, comme de ce qui se joue au sein d’une équipe et d’une institution.

OBJECTIFS

  • Soutenir un positionnement professionnel dans le cadre de l’exercice des missions.
  • Questionner la pratique professionnelle pour amener grâce à cet espace de parole, à une mise à distance des difficultés rencontrées en lien avec la spécificité de la mission et à travers une approche transversale des situations.
  • Créer du lien, une cohésion d’équipe et une reconnaissance propre à chacun.
  • Permettre, au détour des problématiques abordées, une réflexion collective afin d’aboutir à une élaboration commune pensée et articulée à des concepts théoriques.

DEMARCHE DE L’INTERVENTION

Les séances partiront d’une situation professionnelle vécue, apportée par les participants, afin de permettre de parler de sa pratique et de la penser.

Il s’agit pour le professionnel de prendre du recul et de mieux cerner la part de son implication personnelle dans son travail, son rôle et les enjeux vis-à-vis des cadres procéduraux, confronter sa pratique à celle de ses collègues, faire des liens.

L’intervenant devra à partir des repères communs que constituent les cadres légal et institutionnel, les missions, l’accompagnement, permettre à chaque participant de:

– s’exposer en présentant sa pratique;

– favoriser une prise de distance et une analyse pour comprendre ce qui se joue entre le Professionnel, l’usager ou la famille, et le problème posé;

– objectiver un positionnement professionnel;

– favoriser un soutien collectif.

Par ailleurs, l’intervenant pourra éclairer les professionnels par des apports théoriques.

Pour préserver la dynamique du groupe et respecter l’obligation de supervision, analyse de la pratique ou régulation d’équipe, le professionnel engagé doit respecter l’ensemble des séances prévues. A cet effet, son encadrement doit prendre les dispositions pour garantir l’assiduité des participants et leur disponibilité pour participer à cette prestation.

Au sein du groupe, les échanges s’inscrivent dans la bienveillance, le non jugement et la confidentialité, facilitant ainsi l’accès à la parole.